26 COMMENTAIRES

Comment optimiser sa meta description, pour les clics, en 2020 [Le Guide Ultime]

Ah… Quel soulagement. Tu as enfin terminé ton article de blog.

Tout est en place. Le titre est cool, le contenu est qualitatif, la conclusion est engageante, l’article est parfaitement optimisé pour le SEO

Hum, hum. Tu es sûr·e de ça ?

Et la balise meta description ? Tu l’as optimisée elle aussi ? 

🤨

Franchement c’est un détail, non ? En plus, tu as lu quelque part que Google ne tient pas compte de la meta description pour positionner un article. Sur ce point, tu as raison.

Cependant, ignorer la balise meta description est une très mauvaise stratégie. Et tu sais pourquoi ? Parce que tu passes à côté de nombreux clics. Or, qui dit clics dit trafic. 

Heureusement tu tombes bien, puisque je vais t’expliquer comment rédiger une meta description aux petits oignons. Et pour un maximum de clarté, je t’ai concocté une méthode facile à mémoriser : celles des 7C (+ une infographie). 

Mais je ne vais pas m’arrêter là. En effet, je te parlerai aussi du hack (astuce incroyable et respectable) qu’aucun autre article sur la meta description ne t’as encore révélé

Il te suffit d’appliquer mes conseils, et je te garantie que ta meta description attirera instantanément l’oeil des internautes. 

Je te montre comment ?

Meta description : comment l'optimiser en 2020 guide ultime

Qu’est-ce que la meta description et pourquoi c’est important ?

Tu te demandes comment optimiser la balise meta description ? Ok. Mais avant, je te propose une petite définition.

La balise meta description est le texte qui apparaît sous le lien bleu dans les pages de résultats de Google. Tu peux la visualiser dans les encadrés ci-dessous :

Qu'est-ce que la balise meta description ?

Ce texte est appelé snippet (traduction : fragment, extrait).

À quoi ressemble la balise meta description HTML ?

Dans le code source, la balise meta description est celle-ci :

<meta name=”description” content=”extrait de texte qui résume le contenu de la page web”/>

Elle se situe juste après la balise title. Voici comment elle apparaît  :

<head>

<title>Balise meta description : comment l’optimiser pour plus de clics</title>
<meta name=”description” content=”extrait de texte qui résume le contenu de la page web”/>


</head>

Mais ne t’inquiètes pas. Tu n’auras pas besoin de te plonger dans le code pour la modifier. En effet, il existe un plugin qui te permet d’ajouter ta meta description facilement, même si tu ne connaîs rien au langage HTML. Je te parle de ce plugin plus tard dans l’article. 

Ce que tu peux faire, en revanche, c’est t’amuser à espionner les pages de tes concurrents. Comment ? En affichant le code source de la page et en recherchant la balise meta. 

Comment espionner la balise meta description d’un contenu web ?

Selon le navigateur, la technique peut être légèrement différente. Mais, classiquement :

  • sur PC tu dois faire un clic droit et choisir “afficher le code source de la page” ;
  • sur Mac, maintient la touche “ctrl” tout en cliquant sur la page. Là encore, choisi “afficher le code source”. 
Comment afficher le code source d'une page

Après cela, utilise le raccourci suivant : 

  • sur PC appuie simultanément sur les touches ctrl + f ;
  • sur Mac, le raccourci est cmd + f

Une petite boîte de recherche s’ouvre. Il te suffit, à présent, de taper “description”. 

trouver la balise meta description

Félicitations, tu as trouvé la balise 🥳

Exemple de balise meta description HTML

À quoi sert la meta description ? (officiellement et officieusement)

Officiellement, elle doit renseigner l’utilisateur sur le contenu de la page web. Google est ferme à ce sujet, il souhaite que les meta descriptions “représentent fidèlement le résultat Web”.

En réalité, l’objectif ultime de celle-ci est de convaincre l’internaute de cliquer.  

Olivier Andrieu, expert SEO français et créateur du site abondance.com, la considère comme ton agent commercial. 

Citation meta description olivier andrieu
Olivier Andrieu

Sauf qu’en plus, la meta description travaille pour toi gratuitement

Personnellement, j’aime penser que ta meta description est la vitrine de ton contenu

Imagine la vitrine d’un pâtissier.  Elle est propre, transparente, tu peux y voir nettement au travers.  Alors. Que vois-tu ? De jolies tartes au citron bien alignées. Miam, miam. Tu n’es pas tartes au citron ? Pas de soucis. Il y a aussi de succulentes tartes aux fraises. Tu as déjà l’eau à la bouche, pas vrai ?

C’est exactement l’effet que doit produire ta description. En la lisant, l’internaute entrevoit déjà la pépite qui se cache derrière (ton contenu). Il désire en savoir plus. Il a envie de goûter cette tarte aux fraises qui a l’air tellement meilleure que celles qu’il a vues ailleurs. 

Pourquoi la meta description est importante pour le SEO (même si tes concurrents pensent le contraire) ? 

Il est vrai que Google ne tient pas compte des mots-clés de cette balise dans le classement web. 

Ah, je le savais ! 

Oui, mais attends. 

La balise meta description a, en revanche, le pouvoir d’augmenter ton CTR (Click Through Rate). Autrement dit, ton taux de clics

Qui dit clics, dit trafic !

En réalité, une meta description optimisée pour les clics influence indirectement le SEO (référencement naturel). En effet, plus ton contenu est cliqué, plus Google suppose qu’il est qualitatif. Par conséquent il remonte ton contenu dans la SERP (page de résultat d’un moteur de recherche), de façon à ce que plus d’internautes le voit. 

Au final, la SERP propose une liste de vitrines remplie de contenus web. Quelle pâtisserie l’internaute va-t-il choisir ? La réponse est : la plus attractive, bien évidemment. 

Et comment est-ce qu’on rend une meta description attractive ? Eh bien on applique ma méthode des 7C.

Ma méthode des 7C pour rédiger la parfaite meta description 

Infographie comment optimiser la meta description méthode des 7C
👈 Clique sur le bouton rouge Pinterest
pour épingler ce mémo (et le garder à portée de mains)

Cohérente

La cohérence est la recommandation numéro une de Google.

Je te le répète, le propre de la balise meta description est de refléter ton contenu web. Dans ses recommandations officielles, Google précise que ton snippet “donne aux utilisateurs une idée claire du contenu de l’URL”.

Par ailleurs, tu ne dois pas faire de listing de mots-clés. Premièrement, Google pénalise cette pratique. Deuxièmement, si tu souhaites optimiser ton contenu pour les moteurs de recherche, tu dois garder en tête la chose suivante : chaque pièce de contenu est unique et doit donc se concentrer sur un unique mot-clé.  Relis cette phrase. C’est vraiment important.

La cohérence de cette balise satisfait Google avant tout. Mais pour intéresser l’internaute, ta description doit également être captivante.

Captivante

Captiver c’est en fait, attirer l’attention de l’internaute. Et il existe plusieurs façons d’y parvenir.

L’écriture conversationnelle

D’abord, tu dois rédiger ton texte en imaginant que tu t’adresses directement à l’internaute. C’est la clé. Encore une fois, c’est-la-clé. On appelle cela l’écriture conversationnelle. Et la meilleure technique, selon moi, consiste à interpeller le lecteur en lui posant une question.

Par exemple :

Faire de la pub Facebook vous paraît compliqué ? Apprenez à mettre en oeuvre une campagne efficace et rentable en 12 minutes top chrono. Cliquez pour savoir comment. 

Imaginons que l’internaute tombe sur cette description dans la SERP. Cela signifie qu’il a probablement effectué une recherche similaire à celle-ci : comment faire efficacement de la pub Facebook. Ainsi, lorsqu’il lit : Faire de la pub Facebook vous paraît compliqué ? il est fort probable qu’il ait le sentiment qu’on s’adresse à lui directement. En effet, s’il trouvait ça simple, il n’aurait pas fait de recherches sur Google. Ainsi, il se sent tout de suit concerné, impliqué et captivé

Les mots attractifs

Ensuite tu peux utiliser ce que l’on appelle, en copywriting, des mots magiques. Il en existe plusieurs centaines, voire des milliers. Pour commencer, je te propose de retenir les 5 mots les plus persuasifs selon Gregory Ciotti :

  1. Tu / vous.
  2. Gratuit.
  3. Parce que.
  4. Instantanément.
  5. Nouveau.

Il précise que ce sont les mots les plus convaincants de la langue anglaise. Mais rassures-toi, ce sont aussi des mots que tous les marketeurs français glissent dans leur page de vente. Ils sont donc très puissants, même dans notre langue.

Les chiffres et les nombres

Également, l’utilisation de chiffres ou de nombres produit un effet similaire.  Par exemple :

Découvrez les 7 erreurs SEO les plus répandues et comment les corriger.

Garantie 100% satisfait ou remboursé.

Les mots magiques, les chiffres et les nombres, ne sont pas seulement captivants. Ils sont aussi convaincants.  Ça tombe bien, ta description doit l’être aussi.

Convaincante 

Convaincre c’est persuader ton lecteur que ton contenu est le plus pertinent pour répondre au besoin qui se cache derrière sa question.

Le bénéfice

En premier lieu, tu dois donner à l’internaute une raison valable de cliquer. Ton texte répond donc aux questions qu’ils se posent potentiellement : 

  • Pourquoi devrais-je cliquer sur cette page ? 
  • Quel avantage vais-je en retirer ?
  • Est-ce la meilleure proposition qui m’est faite, au regard des autres contenus proposés ? (Autrement dit, est-ce que les tartes au citron n’ont pas l’air meilleures ailleurs ?)

Dans la mesure du possible, essaie de formuler un bénéfice ou une promesse. Imaginons, par exemple, que tu vendes une formation en ligne pour apprendre facilement et rapidement le code de la route. Tu pourrais formuler la promesse ainsi :

Vous souhaitez passer votre code de la route ? Découvrez comment l’obtenir facilement et du premier coup. Cliquez et réussissez.

Il est nécessaire que ton contenu tienne cette promesse. En l’espèce, obtenir son code de la route du premier coup. Autrement l’internaute va cliquer et, ne trouvant pas ce qu’il recherche, va retourner dans la SERP. Et ça, c’est très mauvais pour ton positionnement. Retiens que la meta description, même parfaitement optimisée, ne pourra rien pour toi si ton contenu est médiocre. N’oublie jamais qu’un contenu de qualité, c’est-à-dire utile pour l’internaute, est fondamental en marketing de contenu.

Et pour t’en persuader, repense à cette tarte aux fraises qui te fais tant envie. Imagine que tu croques dedans et que tu découvres qu’elle est immangeable. Tu te sentirais frustré·e pas vrai ? S’il te plaît, ne laisse pas ce goût amère à ton visiteur. 

L’appel à l’action

Convaincre, c’est aussi inciter à passer à l’action. Et pour ça, quoi de mieux que le fameux CTA (Call To Action). En français, on parle d’appel à l’action.

Alors, comment rédiger un appel à l’action court et efficace ?

Le secret c’est d’utiliser un verbe d’action et d’être un tantinet directif·ve. Au lieu d’écrire : “Si vous désirez en savoir plus vous pouvez cliquer sur ce lien”, écris plutôt “Cliquez ici”.

Voici une courte liste de verbes d’action pour t’inspirer :

  • Commencer.
  • Acheter.
  • Rejoindre.
  • Découvrir.
  • Obtenir.
  • Réserver.
  • Essayer.
  • Cliquer.

Maintenant, passons à la clarté.

Claire

Pour rédiger ta meta description, et plus largement pour rédiger pour le web, l’utilisation de la voix active améliore la clarté et le dynamisme de ton texte. Ainsi, tu dois la privilégier

Pour rappel, dans une phrase à la voix active le sujet effectue l’action
Exemple : Le blogueur rédige un article de blog.

En revanche, dans une phrase à la voix passive le sujet subit l’action.
Exemple : L’article de blog est rédigé par le blogueur. 

Tu sens la différence ? La voix active est plus engageante.

Pour finir, utilise du vocabulaire simple. En d’autres termes, celui que tout le monde comprend. Si tu emploies du jargon, l’utilisateur risque de penser “Hum, je sens que ça va être compliqué à comprendre, je vais chercher quelque chose de plus simple”. Le clic est perdu. Dommage. 

Concise

La description de ton contenu doit être courte. Rappelle-toi, snippet signifie “fragment”.

Voici un modèle simple pour rédiger ta description :

Modèle de meta description efficace

Ici le verbe d’action, seul, peut tout à fait faire office d’appel à l’action . 

Par ailleurs pour rédiger une bonne meta description, deux à trois phrases suffisent. Et c’est tant mieux parce que le nombre maximum de caractères est limité à 160. 

Google a souvent fait le yo-yo quant à la limite de signes autorisés au sein de cette balise. J’ai créé une petite “time-line” qui retrace cette évolution :

Évolution du nombre de signes et caractères de la longueur de la meta description sur Google

Ce que tu dois retenir, c’est qu’en 2020, la longueur idéale de la balise meta description est de 155 caractères espaces compris. 

Méfies-toi. Tu pourras lire parfois qu’il est préférable de rédiger un minimum de 250 caractères. Cette préconisation n’est pas à jour. En effet, elle s’appuie sur la limite de caractères que Google avait défini entre décembre 2017 et mai 2018. 

Consciencieuse

Ensuite, ta description doit être soignée. Je parle d’un texte rédigé avec rigueur. En effet, ce n’est pas parce que le texte descriptif est court qu’il doit être négligé. Bien au contraire.

C’est pourquoi tu dois veiller à rédiger des phrases simples, sans fautes d’orthographes et bien ponctuées

Nous sommes humains, et il nous arrive à tous de laisser des coquilles. Moi la première. Cependant, s’il y a bien un endroit où il est primordial de faire attention, c’est dans la meta description.

Rappelle-toi : la meta description est la vitrine de ton contenu. Si la vitrine de la pâtisserie était pleine des traces de doigts, que le sablé de la tarte était émietté, et que la religieuse avait perdu la tête… Que penserais-tu ? 

Ça ferait désordre n’est-ce pas ?

On est d’accord.

Passons au dernier point : le ciblage.

Ciblée

Je t’ai parlé d’écriture conversationnelle tout à l’heure. Avoir en tête la personne à qui tu t’adresses lorsque tu rédiges ta meta description est une première façon de cibler. De façon implicite, tu cibles ton lecteur idéal.

La seconde façon est de cibler le mot clé. Idéalement, le mot clé principal sur lequel tu souhaites te positionner doit apparaître dans la première phrase de ton extrait

Google met en gras les mots que l’utilisateur a tapé dans sa requête. Si le ciblage est bien fait, un mot (au moins) devrait apparaître en gras. Et cette mise en forme est une opportunité supplémentaire d’attirer le regard de l’internaute. 

Toutefois, il existe une autre méthode pour capter instantanément l’oeil. Il s’agit du fameux hack que j’ai promis de te révéler. Prêt·e à le découvrir ?

Tu souhaites optimiser ta meta description et générer plus de clics 📈? Utilise la méthode des 7C pour la rédiger ✅ Elle doit être cohérente, captivante, convaincante, claire, consciencieuse, ciblée et concise. Cliquez pour tweeter

Le hack dont personne ne t’a encore parlé (et que tes concurrents veulent garder secret)

Le hack super simple et ultra efficace pour attirer l’attention de l’internaute en un coup d’oeil ? 

L’émoji. Et particulièrement ceux-là :

  • ➡️
  • 👉

Quoi. C’est tout ? 

Pas tout à fait. Il y a aussi les caractères spéciaux (même si je reste une fan inconditionnelle des émojis). 

Pourtant, tu liras dans de nombreux autres articles qu’il faut éviter les caractères spéciaux dans les metas description. C’est faux. J’utilise cette astuce depuis plus de 3 ans maintenant. Rassures-toi, ce n’est pas pénalisé par Google (en tout cas, pour le moment). C’est la raison pour laquelle il faut en profiter avant que cela ne change. 

D’ailleurs, je ne suis pas la seule à l’utiliser. Je te montre des exemples un peu plus loin.

Cette fois, oui. C’est tout 😉

Le hack bien gardé (et enfin révélé) pour une meta description qui génère plus de clics et de trafic 💪 Cliquez pour tweeter

L’outil ultime pour modifier facilement la meta description sur ton site WordPress

Comment changer la meta description quand on n’y connaît rien en HTML ?

Grâce aux nombreux plugins disponibles sur WordPress, il n’est plus nécessaire d’être développeur web pour créer et gérer son propre site internet. Pour rédiger mes meta descriptions, et plus largement pour améliorer mon SEO, j’aime utiliser Yoast SEO. C’est un plugin gratuit qui te permettras de modifier tes balises aisément.

Commence par installer et activer le plugin sur ton site WordPress. Ensuite, rédige ton article (ou une autre page de contenu) comme à ton habitude, et scrawle tout en bas de ton éditeur de texte.

Tu trouveras une boîte Yoast SEO où faire tes réglages. Elle ressemble à ceci :

Modifier la meta description avec Yoast SEO

Clique sur “modifier les métadonnées” et tu obtiendras cela :

Changer la meta description avec Yoast SEO

Il ne te reste plus qu’à rédiger ta parfaite meta description 💪

La raison pour laquelle Google n’utilise pas (toujours) ta meta description d’origine 

Je pense qu’il est important que tu saches que, parfois, Google n’utilise pas la meta description que tu as créé.

😲 Quoi ?!

En effet, une étude menée par Moz révèle que seules 35,9% des balises meta descriptions ne sont pas modifiées par Google. Ainsi, les 64,1% restantes subissent quelques modifications. 

Pourquoi ? Parce que Google estime parfois que la description d’origine n’est pas la plus pertinente au regard de la recherche effectuée. Tout dépend donc de la requête saisie par l’internaute. 

Pour illustrer mon propos, je vais utiliser trois requêtes différentes et voir comment la meta description d’un même article est affichée. L’article utilisé pour l’exemple est l’un de ceux proposés sur mon ancien blog.

Exemple n°1 : la requête “Bien choisir son rouge à lèvres”

Exemple de meta description reprise en totalité par Google

La meta description a été reprise en totalité. Ainsi, Google estime qu’elle est pertinente pour la requête “bien choisir son rouge à lèvres”.

Exemple n°2 : la requête “Rouge à lèvres guide”

Exemple de meta description tronquée par Google

Pour cette requête, Google a choisi de ne pas conserver la balise d’origine. Il lui a semblé plus opportun d’utiliser l’introduction de l’article. La deuxième phrase est tronquée […] et, honnêtement, le résultat est peu engageant. 

Du coup j’ai décidé de mettre à jour ma meta description, et quelques jours plus tard voici ce que j’obtiens pour la même requête :

Exemple de meta description reprise en totalité par Google après modification

✨ Tada ! Google utilise, à présent, ma meta description en totalité.

Exemple n°3 : Requête “Quelle texture de rouges à lèvres choisir”

Exemple de meta description reprise en partie par Google

Dans ce troisième exemple Google a repris la meta description originelle, mais seulement en partie. Il a choisi d’utiliser les passages de l’article les plus pertinents, au regard de la requête effectuée. Et pour cela, il s’est très probablement aidé des mots clés que l’on voit apparaître en gras dans le snippet. 

Donc, au final Google fait ce qu’il veut avec mon texte ?

Oui, Google reste le seul maître à bord de la SERP. Et non, tu ne peux pas tout contrôler. 

La bonne nouvelle ? Si tu appliques la méthode des 7C que je t’ai concocté, Google n’aura pas la moindre raison de modifier ton texte. Toutefois, si la requête de l’utilisateur correspond au mot clé principal sur lequel tu as choisi de te positionner. 

Parce que oui, Google ne souhaite qu’une chose, te restituer le contenu qui répondra le mieux à la question posée. C’est pour cela qu’il est aujourd’hui considéré comme un moteur de réponses.   

Alors, ami ? 

Giphy

Meta description : trois exemples à recopier, un contre-exemple à éviter

Exemple n°1 : la requête “plugin SEO”

Exemple de meta description optimisée par wpmarmite

Comment vérifier que cette meta description est qualitative ? 

Eh bien il suffit de la passer au scanner des 7C. C’est une chose que tu peux faire avec tes anciennes balises meta, si tu souhaites les mettre à jour (et les optimiser).

Donc, faisons l’exercice avec l’exemple ci-dessus.

Est-elle cohérente ? Oui puisque la page traite bien d’un plugin SEO (en l’espèce, la requête de l’utilisateur). 

Est-elle captivante ? Oui, grâce à l’utilisation de quelques mots magiques. Notamment :

  • incontournable ;
  • comment ;
  • détaillé.  

Est-elle convaincante ? Oui puisqu’elle invite le lecteur à passer à l’action grâce à un verbe d’action (découvrez comment).

Est-elle claire ? Les mots choisis sont simples. Certes le mot plugin n’est pas ordinaire, mais c’est l’utilisateur qui a fait cette recherche, rappelles-toi. Donc, c’est ok. 

Est-elle consciencieuse ? Elle est bien ponctuée et ne présente aucune faute d’orthographe. En revanche, petite coquille avec un “pour” en trop dans la première phrase. L’erreur est humaine, tu le sais. 

Est-elle ciblée ? Tout à fait. Les mots de la requête sont en gras. Cela signifie que le ciblage des mots clés, par wpmarmite, est correct.

Exemple n°2 : la requête “boutique de vêtements en ligne”

Maintenant que tu as compris le truc, voyons ce qui fait la particularité de celle-ci :

Exemple de meta description optimisée par zalando
  • le mot clé “vêtements” est ciblé ;
  • les caractères spéciaux attirent l’oeil et permettent d’économiser des caractères (✓&*);
  • l’utilisation du mot “gratuit” à deux reprises, ainsi que l’utilisation du nombre 100 capte l’attention. 

Tous ces éléments en font une description définitivement optimisée pour les clics

Exemple n°3 : la requête “comment choisir son objectif”

Voici un exemple type de la meta description parfaite. D’ailleurs, je tiens à remercier Laurent Breillat. Rendons à César ce qui appartient à César : c’est lui qui m’a révélé le hack de l’émoji. 

Ici on a la totale. Le mot clé comment choisir un objectif photo + le caractère spécial ➽ + les questions qui interpellent + l’émoji ✅ + le (double) passage à l’action avec Choisissez selon VOS besoins en cliquant ici !

Tu ne seras pas surpris·e si je te dis qu’il détient la première position sur Google, sur la très concurrentielle requête : “comment choisir son objectif”.

Attention cependant, Google recommande de ne pas reprendre l’intégralité du titre dans la meta.  En l’occurrence, le mot clé ici est “comment choisir un objectif photo”. Il est donc obligatoirement repris dans le titre. Néanmoins, il faut éviter de reprendre les autres éléments du titre. 

Ainsi, la balise meta description précise la balise title. Celles-ci sont donc complémentaires mais différentes.

Un contre-exemple (qui fait mal aux yeux)

Voici le contre-exemple que j’ai choisi :

Ai-je vraiment besoin de t’expliquer pourquoi cette meta description est l’exemple type de ce qu’il ne faut pas faire ?

Non. Bien sûr que non.

Parce que tu arrives au bout de cet article et je suis convaincue que, désormais, tu es capable de repérer une meta description médiocre à des kilomètres. Je me trompe ?

Pour conclure, la meta description est une occasion unique de faire la différence

Il suffit d’effectuer quelques recherches sur Google pour se rendre compte qu’il y a peu de meta descriptions optimisées pour les clics. Par conséquent, c’est une façon supplémentaire de te démarquer de la concurrence

Si créer du contenu de qualité n’est pas une mince affaire, optimiser la balise meta description est vraiment simple et rapide. De même, c’est une excellente opportunité d’améliorer ton taux de clics et, indirectement, ton trafic. Alors pourquoi s’en priver ? 

👉À toi de jouer. Rédige la meta description de ton prochain article et copie/colle là en commentaire. Je te dirai si tu peux l’améliorer davantage.


FAQ : Meta Description

❓ Qu’est-ce que la méta description ?

La meta description est le texte qui apparaît sous le lien bleu dans la page de résultats de Google. On l’appelle snippet. Il s’agit d’un résumé du contenu de la page web.

🖥️ À quoi ressemble la méta description en HTML ?

En HTML, la meta description est celle-ci : <meta name=”description” content=”extrait de texte qui résume le contenu de la page web”/>

📈 La meta description a-t-elle un impact sur mon positionnement ? 

Google ne prend pas en compte la meta description pour positionner une page. En revanche une meta description de qualité augmente le taux de clics, ce qui améliore le référencement. Elle a donc un impact indirect sur le positionnement de la page. 

⚙️ Quel plugin WordPress utiliser pour modifier la meta description ? 

Je recommande Yoast SEO pour un site WordPress. 

✍️ Comment rédiger une meta description optimisée pour le SEO ?

Une bonne meta description est rédigée selon la méthode des 7C : cohérente, captivante, convaincante, claire, concise, consciencieuse et ciblée. L’utilisation d’émojis est également une excellente astuce pour attirer le regard de l’internaute. 

📏 Quelle est la longueur idéale de la méta description en 2020 ?

La meta description est actuellement limitée à 160 signes, espaces compris.


Ça pourrait te plaîre :

Challenge SEO : bilan n°2 (mois de mai)

7 étapes simples pour augmenter le trafic de ton blog [+Cahier d’exercices]

    • Coucou Audrey,

      J’espère que cela va t’aider à te débarrasser de la cette sensation de “galère” au moment de la rédiger. Tu verras, au départ c’est un peu une gymnastique cérébrale, mais très vite cela deviendra facile et promis : zéro galère 😉

  • Génial cet article !
    Et oui, même après plus d’un an de blogging, je m’arrache encore les cheveux sur mes métadescriptions…
    Merci pour cet article oufissime ! Une véritable fiche outil à garder sous le coude. Les 7C, c’est juste énorme !

    • Yeah Jung 🥳

      Merci pour ton enthousiasme. Je suis très touchée. C’est vraiment mon souhait, que vous ayez une fiche outil à portée de mains. C’est aussi pour cela que j’ai créé l’infographie des 7C. Il est possible de l’épingler sur Pinterest et d’y retourner pour se rafraîchir la mémoire sans relire l’ensemble de l’article.

      Encore merci pour ce commentaire qui me boost énormément 🙏🏻

  • Article génial ! Et vraiment très intéressant, clair et précis !!
    J’ai envie de revoir toutes mes métadescriptions et les optimiser maintenant 😉
    Merci Natacha poru ce beau partage !!

    • Merci beaucoup Caroline pour ton retour. Je suis très heureuse de lire ça 🙏🏻

      Et oui c’est l’effet que ça fait le SEO. Quand on connaît les astuces, on a envie de tout réoptimiser.
      Petit à petit ça se fait. Pour ne pas se sentir submergée, l’idée c’est d’apprendre à optimiser chaque partie et d’intégrer ces apprentissages aux articles à venir. Au fur et à mesure on sait tout optimiser et nos articles sont parfaits pour Google (tout en restant extrêmement utile pour son audience).

      Reste connectée ici pour te découvrir de nombreuses autres astuces 😉

  • Superbe article ! Je crois bien que je vais te mettre à contribution pour la méta-description de mon prochain article, comme tu le proposes 😀 Et je vais revoir mes anciennes qui n’ont qu’un faible taux de clic (malgré le travail effectué dans l’article ..). Merci !

    Ah par contre je ne comprends pas bien “chaque pièce de contenu est unique et doit donc se concentrer sur un unique mot-clé” (pourtant je l’ai relue au moins 5 fois xD) : du coup chaque pièce de contenu, c’est chaque article, chaque partie de l’article (donc méta-description séparée du contenu de l’article), voire chaque paragraphe ? 😮

    • Coucou Gabrielle,

      Parfois une petite modification suffit. Et si tes meta descriptions sont déjà parfaitement optimisées, tu vas pouvoir optimiser le reste 😃. En effet, comme je le dis dans la fin de l’article, la meta description est complémentaire à une balise titre et à un contenu (bien optimisés eux aussi). Et ça tombe bien, ce sont des sujets que je vais aborder sur contenu-magnetique.fr 👌

      Tu fais bien de poser la question concernant la phrase “chaque pièce de contenu est unique et doit donc se concentrer sur un unique mot-clé”. Elle est tellement importante.

      Retiens simplement qu’un article de blog doit être optimisé autour d’un unique mot-clé. Imaginons, par exemple, un blog qui aide les lycéens à réussir leur bac. Le blog pourra traiter de méthodologies générales, de préparation mentale, de méthodologies appliquées à des épreuves précises etc. Au lieu de parler au sein d’un même article de toutes les épreuves, il faudra créer un article unique pour chaque un mot clé unique :

      comment réussir son bac de français écrit = 1 unique article
      comment réussir son épreuve de philosophie au bac = 1 unique article
      comment s’alimenter pour favoriser sa concentration = 1 unique article

      etc.

      Il faudra donc éviter de créer un article qui contient tous ces mots-clés réunis.

      Si un seul contenu traite de tous ses sujets, Google ne saura pas vraiment à quelle question du lycéen il répond. Ce sera donc délétère pour ton classement sur les moteurs de recherche.

      Si ce n’est pas clair pour toi, n’hésite pas à m’en parler à nouveau, même par mail. Je répondrais à tes questions.

  • Merci Natacha. Je mets ton article de côté pour mon prochain article. Je retiens l’idée de poser une question et d’aller à l’essentiel en se concentrant uniquement sur les mots clés.

    • Coucou Valentine,

      Génial !

      N’hésite pas à me proposer ta meta description ici, et à me dire s’il te reste la moindre interrogation lorsque tu la créeras.
      La technique de la question est une technique que j’aime particulièrement et que tu peux aussi utiliser dans tes introductions (d’article de blog, de page à propos ou encore de page de vente) 🎯

    • Coucou Emmanuel,

      Wow merci pour ce commentaire qui me va droit au coeur. Je suis ravie que tu perçoives mon article de cette façon. J’ai vraiment essayé de créer un article de référence en matière de meta description. De sorte que toutes les infos les plus pertinentes, à ce sujet, se retrouvent au même endroit 😉

    • Bonjour Anne-Gaëlle,

      Je te remercie pour ton commentaire. Je suis ravie que tu aies remarqué toutes les petites pépites pour une accroche en or.

      Bonne journée et au plaisir de te revoir sur le blog.

  • Bonjour Natacha, merci beaucoup pour cet article hyper détaillé et très clair. J’ai beaucoup aimé la méthode des 7C. La prochaine métadescription que je ferai sera plus optimisée grâce à tes super conseils : )

    Encore merci et très bonne journée
    Johann

    • Merci infiniment Johann pour ton retour précieux. Je suis super heureuse de lire ça. Surtout concernant la méthode 😃
      Je suis une adepte des moyens mnémotechniques depuis toujours. J’ai pensé que cela pourrait faciliter la mémorisation de la méthode 🙏🏻
      Très bonne journée à toi aussi Johann ☀️

  • Hello,

    Super article dis moi les caractères spéciaux, tu les ajoutes de ton téléphone ?

    Penses tu qu’en mettre un au tout début du titre à un impact ? C’est a éviter ?

    Merci
    🙏

    • Coucou Ivann.

      Excellentes questions.

      Pour répondre à la première, non je ne les ajoute pas de mon téléphone. Je rédige mes articles depuis mon ordinateur. Toujours. J’utilise en fait une base de données d’émojis. Et je le copie/colle. Tout simplement.

      Pour répondre à la seconde, j’ai déjà vu l’utilisation de caractères spéciaux en début de titre. C’est par exemple le cas du site webmarketing & co’m, ou encore developpersaconfiance.com, qui utilise ce signe ▷ devant chacun de leurs titles. De mon point de vue cela participe, quelque part, de l’identité de marque. Donc tu pourrais très bien l’utiliser (et dans ce cas, au risque de paraître un peu lourd, ne pas mettre d’émoji dans ta meta description). Donc oui. Je pense que ça peut avoir un impact. Car, une fois encore, cela attire l’oeil. À toi de choisir si tu souhaites tester cette une astuce. Petit conseil : choisi une technique pour capter l’attention et utilise toujours la même. C’est ainsi que le lecteur finira par comprendre quelle est ta touche perso et repèrera plus facilement ton contenu.

      😉

  • merci, je viens de me rendre compte que j’ai du boulot ! en cherchant sur google, je m’aperçois que pour chacun des mes articles, aucune méta-description n’apparait, Google reprend un extrait ou le début de l’article !

    • Coucou, est-ce que tu saisis exactement ton mot-clé dans la barre de recherche ? Parce que, effectivement, si c’est le cas et que ton article est bien optimisé sur ce mot-clé, ta meta description originelle devrait être conservée 😉

  • Je te prends au mot ! Voici la metadescription de mon dernier article : “ll➤ Cliquez ici pour découvrir comment le Capitaine Rex (The Clone Wars) finit par user de son droit de retrait ✅ Et dans quel cas vous devez le faire !”

  • {"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}
    >