37 COMMENTAIRES

Comment créer sa liste de mots-clés SEO avec UberSuggest

Dans cet article je vais t’enseigner, pas à pas, la méthode ultime pour créer une liste de mots-clés qui va propulser ton blog au sommet.

Je vais notamment t’expliquer :

  • ce qu’est, concrètement, un mot-clé ;
  • quel est l’intérêt d’une liste de mots-clés ;
  • comment sélectionner les bons mots-clés pour ton blog ;
  • les meilleures façons d’utiliser Ubersuggest ;
  • et plus encore.

Prêt·e à créer TA liste de mots-clés parfaite et positionner ton blog comme la référence dans ta niche ?

C’est parti !

Liste de mots-clés parfaite pour un blog : la méthode ultime

Liste de mots-clés : le pilier d’un blog d’autorité

Qu’est-ce qu’un mot-clé en SEO ? 

Comprendre les notions de mot-clé et de SERP

Google est un moteur de réponses. En effet, lorsqu’un internaute saisit un mot ou un groupe de mots dans la barre de recherche, c’est en réalité pour obtenir une réponse à sa question. Ce qu’il saisit est appelé “requête” ou “mot-clé”. 

Plus précisément, il s’agit d’un mot-clé dit “principal”

Il existe un autre type de mot-clé : les mots-clés “secondaires” ou “sémantiques”. Ils correspondent, en fait, au champ lexical de ton mot-clé principal. Ceux-ci devront apparaître dans certains sous-titres et dans le corps du texte.

Mais revenons au mot-clé principal.

Une fois qu’il est saisi par l’utilisateur, et que la recherche est lancée, Google propose plusieurs liens sur une page. Cette page est appelée la SERP (Search Engine Result Page). En français, la “page de résultats”. 

Ceci est une SERP.

Les résultats, présentés à l’utilisateur, correspondent aux contenus que Google juge les plus pertinents au regard de la requête saisie. Concrètement, Google recherche parmi tout le contenu éditorial de sa base de donnée (également appelée index).

En principe le mot-clé attribué à un contenu web, reflète son sujet principal. Par exemple, dans cet article le mot-clé est : liste de mots-clés. C’est bien de ce sujet dont il est question ici.

Distinguer (facilement) les mots-clés de courte, moyenne et longue traîne

Pour attirer du trafic qualifié, autrement dit des visiteurs vraiment intéressés par tes contenus (gratuits et/ou payants), je te conseille de privilégier des mots-clés de longue traîne. Pour faire simple, il s’agit de mots-clés composés d’au moins trois mots

Pourquoi ? Parce qu’ils sont plus ciblés.

Prenons un exemple.

Le mot-clé trafic est composé d’un seul mot. Il est, de fait, très généraliste. De quoi parle-t-on ? De trafic routier ou de trafic organique ? Difficile de savoir… Ce type de mot-clé est dit de courte traîne

Lorsque l’on choisit la requête trafic organique c’est tout de suite plus précis. Il s’agit ici d’un mot-clé de moyenne traîne. On sait que le contenu va aborder le thème du trafic organique. En revanche, on ne sait pas vraiment sous quel angle le sujet va être traité. Est-ce que ce sera une définition du trafic organique ? Une méthode pour l’augmenter ? Là encore, difficile d’en être sûr·e. 

Par contre, si l’on sélectionne le mot-clé augmenter le trafic de son blog, le sujet du contenu est facile à identifier. On parle, dans ce cas, de mot-clé de longue traîne. Comme tu peux le constater, il est bien plus spécifique. Il te permettra donc d’attirer du trafic plus ciblé

Pourquoi c’est important ? 

Pour générer du trafic,  tes articles de blog doivent se positionner le plus haut possible dans la page de résultats. En effet les premiers résultats, majoritairement, obtiennent des clics.

Il est donc essentiel d’avoir une petite idée de la façon dont Google mesure la pertinence des contenus. Autrement dit, savoir quels contenus Google met dans ses premières positions.

Eh bien l’une des choses qui l’aide à mieux comprendre le contenu, et qui nous intéresse ici, c’est la présence du mot-clé principal dans des zones dites “chaudes”.

Identifier ces zones, est le minimum attendu quand on fait du SEO on page. Ce terme désigne l’optimisation de ton contenu éditorial (page web ou article de blog) pour les moteurs de recherche. 

Voici les fameuses zones où le mot-clé devrait absolument apparaître :

  • l’url (permalien) ;
  • la balise title ;
  • la balise H1 +/- balises H2 et H3 (nommées balises Hn) ;
  • l’attribut alt (dans les images) ;
  • le corps du texte (et si possible en gras).

Sur WordPress, il est très facile d’insérer le mot-clé dans chacune des zones (ou balises) précédemment citées. Comment ? Grâce au plugin Yoast SEO que je te recommande fortement.

Pour l’installer, le configurer et bien l’utiliser, je t’invite à consulter cette vidéo :

Ok.

Tu sais désormais ce qu’est un mot-clé et où le placer pour augmenter tes chances de voir ton contenu apparaître en haut de la SERP.

Quelle place pour la liste de mots-clés dans une stratégie SEO ?

La liste de mots-clés est un réservoir d’idées pertinentes

Créer une liste de mots-clés constitue la première étape d’une stratégie de référencement naturel (SEO). 

Toutefois je te conseille, en amont, d’avoir réfléchi à :

  1. Ton lecteur / client idéal. Qui tu aides ? Quel est le problème principal que tu l’aides à résoudre ?
  2. Ta proposition de valeur unique. En quoi ta façon de répondre aux besoins de ton lecteur / client idéal te distingue de celle de tes concurrents ?

✨ Il est fondamental de connaître l’audience que tu cibles pour trouver les mots-clés qu’elle est susceptible de saisir. 

Finalement, générer une liste de mots-clés constitue la toute première étape de création de contenu : la phase d’idéation. En effet, chaque mot-clé recherché par ton audience représente une idée d’article de blog.

L’erreur commise par la majorité des blogueurs

🚨 Voici comment l’écrasante majorité des blogueurs fonctionnent. 

👉 D’abord, ils ont une idée d’article. Souvent, il s’agit d’un sujet qu’ils ont simplement envie d’aborder.

👉 Ensuite, ils se mettent à rédiger. 

👉 Une fois l’article de blog finalisé, ils recherchent le mot-clé qui pourrait “coller avec le sujet”. Cela semble logique. D’autant plus que je t’ai précisé que le mot-clé doit refléter le thème de ton contenu. 

Pourtant, c’est l’exact opposé de ce qu’il faut faire. ❌

En procédant ainsi, tu ne tiens pas réellement compte des besoins de ton audience. Tu prends le risque de rédiger un article qui n’intéressera personne. Or, ce qui distingue le blogueur professionnel du blogueur du dimanche, c’est sa capacité à résoudre les problèmes de son audience. 

Le blogueur professionnel est un empathe. Il désire, profondément, aider ses lecteurs à résoudre des problèmes complexes. 

Comment procéder alors ?

Tu dois choisir ton mot-clé avant de commencer à rédiger.

Je recommence. 🙃

Tu dois choisir ton mot-clé AVANT de commencer à rédiger.

C’est essentiel. Fondamental. Nécessaire. Incontournable.

En sélectionnant un mot-clé fortement recherché, tu as la preuve ultime que des personnes seront intéressées par ton futur article de blog.

Une fois que tu as compris ça, la panne d’idées, le manque d’inspiration, le blocage de l’écrivain, le syndrome de la page blanche (appelle ça comme tu veux) ne sera plus qu’un lointain souvenir

Pour résumer, créer une liste de mots-clés te permet de bénéficier de nombreuses idées d’articles qui vont vraiment attirer et intéresser ton audience.

En outre, tu optimises tes chances d’être visible sur les moteurs de recherche lorsque ton client / lecteur idéal saisit une requête. C’est de cette façon que le trafic de ton blog va augmenter.

Liste de mots-clés : choisir ses mots-clés avec la méthode PerFaVoRe™

Avant de te lancer dans la recherche de mots-clés il est essentiel que tu comprennes, en amont, la technique pour filtrer les mots-clés qui ne valent pas la peine d’être ajoutés à ta liste

La plupart des blogueurs éprouvent une réelle difficulté à choisir des mots-clés pertinents. Effectivement, cette étape est particulièrement délicate. 

C’est la raison pour laquelle j’ai inventé une méthode, adapté aux blogueurs professionnels, afin qu’ils choisissent correctement leurs mots-clés. Il s’agit de la méthode PerFaVoRe™ :

  1. Pertinence du mot-clé : en phase avec ton audience.
  2. Faisabilité du mot-clé : sur lequel il est facile de te positionner (autrement dit, peu concurrentiel).
  3. Volume de Recherche réel : réellement recherché. 

La technique consiste à vérifier que chaque mot-clé passe au travers des 3 filtres précédents. Il est fondamental de respecter cet ordre. 

🔴 Aucun mot-clé ne devra être retenu s’il n’est pas, en premier lieu, pertinent

La PERtinence

D’abord, un bon mot-clé est fréquemment recherché par l’audience que tu cibles. Je n’ai pas écrit “fréquemment recherché”. Mais bien : “fréquemment recherché par l’audience que tu cibles”. L’idée, c’est que ton contenu soit visible pour elle. Si tu vends des formations en finances personnelles, cela n’a aucun intérêt de te positionner sur des mots-clés saisis par des passionnés de l’éducation canine. 

Ça semble logique, non ?

Pour évaluer la pertinence d’un mot-clé, la question a te poser est simple : “Mon lecteur / client idéal est-il susceptible de saisir cette requête dans Google ?”. La réponse sera probablement “oui” s’il s’agit d’une problématique récurrente dans ta niche. 

Passons au deuxième filtre.

La FAisabilité

Il doit être facile, pour toi, de te positionner sur ce mot-clé. Rédiger un article de blog sur un mot-clé trop compétitif est, en effet, une perte de temps. 

Il existe deux façons de mesurer la faisabilité d’un mot-clé :

  1. utiliser des générateurs de mots-clés gratuits (j’utilise Ubersuggest) ;
  2. connaître le nombre de contenus, référencés par Google, qui intègrent le mot-clé choisi dans leur titre.

Mesure la faisabilité avec Ubersuggest

Dans Ubersuggest, la faisabilité est évaluable grâce à la colonne SD (SEO Difficulty). Pour un nouveau blog, vise les mots-clés dont la SD est inférieure à 10. Pour un blog actif (publication régulière d’articles), âgé de 6 mois ou plus, tu peux viser les mots-clés dont la SD est inférieure à 20

Liste de mots-clés : exemple

Dans cet exemple, mieux gérer son argent est un mot-clé intéressant. La faisabilité est bonne (SD = 11) et le volume de recherche mensuel est intéressant (110).

Mesure la faisabilité avec Google

Pour connaître le nombre de contenus qui utilisent le mot-clé exact dans leurs titres, il te suffit d’effectuer la recherche suivante sur Google : allintitle:ton mot clé choisi.

Voici un exemple avec le mot-clé mieux gérer son argent :

On constate que 1040 contenus web, indexés par Google, contiennent le mot-clé mieux gérer son argent à l’intérieur de leur titre (balise title). Il est donc facile de se positionner sur ce mot-clé.

Olivier Andrieu, dans son livre Réussir son référencement web, estime que la faisabilité est forte jusqu’à 5 000 résultats. Autrement dit, il sera facile de se positionner si moins de 5000 contenus web contiennent le mot-clé visé dans leurs titres. Bien entendu, cela suppose de rédiger un article de blog parfaitement optimisé pour le mot-clé en question. 

Entre 5 000 et 10 000 résultats, c’est toujours faisable mais plus difficile. 

Au delà de 10 000 résultats, il est préférable de rechercher un autre mot-clé.

Pour aller plus loin, voici la référence du livre :

Le VOlume de REcherche

Enfin, un bon mot-clé est un mot-clé qui est “réellement” saisi dans la barre de recherche de Google. Autrement dit, dont le volume de recherche est au moins égal à 10. 

Cela signifie que te positionner sur un mot-clé recherché 30 fois par mois est une excellente stratégie. À condition, toutefois, que la pertinence de ton mot-clé soit effective. 

En réalité, le volume de recherche est accessoire. 

Beaucoup d’experts en référencement naturel, même réputés, te conseilleront de te positionner d’abord sur les mots-clé au volume de recherche très élevé (supérieur à 1000). C’est selon moi, une très mauvaise stratégie. En effet, en t’obstinant à attirer tout le monde, tu finiras par ne toucher personne. 

J’insiste. 

🔴 La pertinence prime sur tout le reste (volume de recherche compris).

Il est important également de prêter attention à l’intention de recherche. Par exemple un utilisateur qui saisit comment faire des crêpes recherche, en réalité, une recette de crêpes. Son intention est “didactique”. En revanche s’il tape crêpière, son intention est différente. En effet, il souhaite sans doute acheter un appareil. Il ne servira donc à rien de te positionner sur ce mot-clé, sauf si tu vends des crêpières.

Maintenant que tu connais la méthode exacte pour sélectionner les meilleurs mots-clés, il est temps d’aller les chercher. Et pour te faciliter la tâche, je vais te montrer comment te débrouiller avec un seul et même outil gratuit : Ubersuggest.

Liste de mots-clés : comment la créer facilement grâce Ubersuggest

Bon. Si tu me suis un peu, tu sais combien j’aime (et j’utilise) Ubersuggest. Seul hic, depuis mars 2020 il est devenu payant 😭. Bref. Tu connais la chanson : “dans la vie, rien n’est gratuit”.

Néanmoins une version gratuite subsiste. Ouf. Elle te permet, sans soucis, de créer ta liste de mots-clés parfaite.

Je te montre comment.

Trouve les mots-clés recherchés par ton audience

La première chose à faire est de réfléchir à la niche dans laquelle tu veux te positionner. Autrement dit, le domaine dans lequel tu rêves de devenir LA référence incontournable. 

Encore une fois, tu dois déterminer précisément :

  1. Qui tu aides.
  2. Quel problème majeur tu résous.
  3. Quelle méthode tu enseignes.
  4. En quoi cette dernière est meilleure que celle de tes concurrents.

Par exemple, imaginons que tu aides les étudiants de droit à passer le (redoutable) cap de la première année.

Tu enseignes une méthode de travail infaillible, testée et approuvée, dont tu détiens le secret.

Contrairement à tes concurrents, tu ne proposes pas des fiches de révisions dans chacune des matières. Non. Toi, tu enseignes une routine de travail rapide à assimiler, simple à mettre en oeuvre et sans douleur pour l’étudiant. Une méthode qui va multiplier sa productivité de +350% par rapport à un étudiant lambda. 

Alors, as-tu réfléchis à ta propre proposition de valeur ? Est-elle claire ?

Ok. 

Tu peux passer à la suite.

Étape 1 : Liste les questions potentielles de ton audience

Maintenant que tu connais la personne que tu cibles et que tu as conscience de ses difficultés, liste toutes les questions qu’elle est susceptible de se poser.

Prends de quoi noter.

Tu te demandes certainement combien de questions tu dois lister.

👉Minimum 10. 

👉Idéalement 50. C’est, en tout cas, ce que recommande Joe Pulizzi -fondateur du Marketing de Contenu- dans son ouvrage Content Inc. Il ajoute même que si tu ne peux pas en lister 50 c’est que tu ne connais pas assez bien la personne que tu vises.

Ok.

Voici une liste de questions potentielles, en lien avec mon exemple précédent :

  1. Comment faire une dissertation juridique ?
  2. Comment faire un commentaire d’arrêt ?
  3. Comment faire un commentaire de texte en droit ?
  4. Faut-il apprendre par coeur en droit ?
  5. Comment réussir ma première année de droit ?
  6. Comment prendre des notes efficacement ?
  7. Comment organiser ses révisions ?
  8. Combien d’heures de travail personnel sont nécessaires en droit ?
  9. Comment préparer ses partiels ?
  10. Comment apprendre efficacement ?
  11. Faut-il suivre tous les cours en amphithéâtre pour réussir en droit ?
  12. Comment ne pas se laisser dépasser par le rythme universitaire ?
  13. Comment survivre à l’université ?
  14. Faut-il faire des fiches de révisions en droit ?
  15. Comment faire des recherches en droit ?
  16. Comment faire un cas pratique ?
  17. Comment faire une fiche d’arrêt ?

Honnêtement, je pourrai continuer la liste aisément. 

Et pourtant, ce n’est pas mon domaine. Bon ok. J’avoue. J’ai étudié le droit en 2009 😅.

Bref. À ton tour.

Liste au moins 10 questions.

C’est bon ?

Non ? Alors teste l’outil alsoasked.com. Saisit un mot qui reflète ton domaine d’activité et découvre les questions les plus fréquemment posées.

Cette fois c’est bon ?

Bien. 

Étape 2 : Extrait le mot-clé principal pour chacune des questions

Une fois que ta liste de question est terminée, extrait les mots-clés de tes questions.

Tu vas alors obtenir une seconde liste.

Si je reprends mon exemple précédent, cela donne :

  1. Dissertation juridique.
  2. Commentaire d’arrêt.
  3. Commentaire de texte droit.
  4. Apprendre par coeur droit.
  5. Réussir première année de droit.
  6. Prendre des notes. Prise de notes.
  7. Révisions droit.
  8. Travail personnel droit.
  9. Partiels droit.
  10. Apprendre en droit.
  11. Participer cours amphi droit.
  12. Rythme fac de droit.
  13. Survie université.
  14. Fiches de révisions droit.
  15. Faire des recherches en droit.
  16. Cas pratique droit.
  17. Fiche d’arrêt.

À toi maintenant.

Parfait.

Tu as désormais une belle base pour générer ta liste de mots-clés

Étape 3 : Découvre de nouvelles suggestions de mots-clés

À présent, rends-toi sur Ubersuggest.

Pour bénéficier d’un maximum de fonctionnalités, gratuitement, connecte-toi avec ton compte Google.

Ensuite, clique sur l’onglet Idées de mots-clés à gauche de l’écran.

Enfin, choisi la langue française dans la liste déroulante.

Bien. La recherche de mots-clés pertinents va enfin pouvoir commencer.

Saisis maintenant le premier mot-clé de ta précédente liste, dans la barre de recherche. Clique ensuite sur la loupe pour lancer la recherche.

Tu obtiens alors une liste avec de nouvelles suggestions de mot-clés.

Liste de mots-clés : trouver des suggestions de mots-clés avec Ubersuggest

Comme tu peux le voir, de nouveaux onglets apparaissent :

  1. Suggestions.
  2. En relation.
  3. Questions.
  4. Prépositions.
  5. Comparaisons.

Mon conseil : commence par consulter l’onglet Questions pour découvrir les questions les plus fréquemment posées en lien avec ton mot-clé. Cela va te donner une idée de ce que veut ton audience. 

Dans mon exemple (dissertation juridique), il est clair que l’intention de l’internaute est de trouver une méthode pour rédiger une bonne dissertation juridique.

Ensuite, balade-toi dans les autres onglets et notent tous les mots-clés qui :

  1. répondent à l’intention de recherche (en l’espèce, savoir rédiger une dissertation juridique) ;
  2. passent les 3 filtres de la méthode PerFaVoRe™.

Pour mieux cibler ton audience, je te conseille de choisir des mots-clés composés de trois mots au moins. Rappelle-toi, il s’agit de mots-clés de longue traîne.

Ainsi, même si “dissertation juridique” te fait de l’oeil avec ses 590 recherches mensuelles : oublie-le. Il n’est pas assez spécifique. Tu prends le risque de créer du contenu qui ne répondra pas aux attentes des utilisateurs.

Pour le mot-clé “dissertation juridique” voici, en revanche, les mots-clés que l’on pourrai retenir :

  • dissertation juridique plan type,
  • comment rédiger une dissertation juridique,
  • exemple de dissertation juridique en introduction au droit.

Et voilà trois sujets d’articles -très attendus par ton audience- avec seulement un mot-clé extrait d’une seule question.

Cool, non ?

Maintenant, à toi de jouer.

C’est fait ? Réitère l’exercice pour chacun des mots-clés de ta liste.

Ta liste de mots-clés commence sérieusement à prendre forme 🥳.

Il est maintenant temps d’aller chercher des mots-clés auxquels tu n’as sans doute pas pensé et qui, pourtant, profitent énormément à tes concurrents. 

Espionne les mots-clés utilisés par tes concurrents

Toujours dans la barre de recherche, saisis l’URL du blog d’un de tes concurrents. Ensuite, clique sur la loupe pour lancer la recherche. Tu obtiens ceci :

Liste de mots-clés : trouver les mots-clés de ses concurrents

Clique maintenant sur l’onglet Mots-clés à gauche de l’écran.

Tu bénéficies alors de la liste de tous les mots-clés sur lesquels ton concurrent est positionné. Top, pas vrai ?

Mon conseil : commence par observer tous les mots-clés dont la SD est inférieure à 10. Et parmi eux, note les plus pertinents pour ton audience. Et si, en plus, le volume de recherche est élevé : jackpot ! J’appelle ça “un mot-clé en diamant brut” 💎.

Dans mon exemple, je choisirai :

Ok. Procède de la même façon pour tes 3 principaux concurrents.

Fiou 😅. Le plus gros est fait. Tu détiens ta liste de mots-clés parfaite !

Je pourrai m’arrêter là. Mais j’ai quelque chose de super cool à te montrer. 

Matérialise ta liste de mots-clés (avec suivi automatique de ton positionnement)

Il est possible de créer ta liste de mots-clés directement dans Ubersuggest

L’intérêt majeur est que tu peux suivre le positionnement de ton blog sur chacun d’eux

Voici comment faire.

Dans un premier temps, clique sur l’onglet Tableau de bord à gauche de ton écran.

Ensuite, clique sur le bouton Nouveau projet.

Saisis l’URL de ton blog et son nom. Clique sur Suivant.

Saisis ensuite ton pays et clique sur Suivant.

Dans la barre où il est écrit Tapez un mot-clé, saisis le premier mot-clé de ta liste finale. 

Liste de mots-clés : ajouter des mots-clés pour lesquels le blog est déjà positionné

✨ Avec la version gratuite, tu as le droit de saisir jusqu’à 25 mots-clés. Aussi, je te conseille de sélectionner les 25 meilleurs. En d’autres termes, ceux qui sont à la fois ultra pertinents pour ton audience, peu concurrentiels (SD faible) et très recherchés (Volume de Recherche élevé). Les fameux mots-clés en diamant brut 😉.

Pour ajouter le mot-clé au projet, clique sur la flèche orange.

Liste de mots-clés : ajouter des mots-clés à suivre dans Ubersuggest

Il apparaît alors ici :

Recommence l’opération avec tes 24 prochains mots-clés. Une fois que tu as rentré l’intégralité de tes mots-clés, clique sur Suivant

Ubersuggest te propose alors de gérer tes préférences de suivi.

Laisse les curseurs dans leurs positions par défaut et clique à nouveau sur Suivant (l’option suivi mobile est réservée aux membres premium).

Idem. Suivant.

Ce sera Non.

Ça y est, tu l’as fait !

D’ici quelques heures, tu auras ta liste de mots-clés avec :

  1. le mot-clé ciblé ;
  2. ta position sur ce mot-clé ;
  3. le volume de recherche mensuel du mot-clé ;
  4. la difficulté SEO du mot-clé ;
  5. l’url de ton contenu positionné (le cas échéant).

Tu vas devoir être patient·e. Cela peut prendre jusqu’à 48 heures. 

À quoi ressemble une liste de mots-clés dans Ubersuggest ?

Pour que tu aies un aperçu de ce que ça donne, voici un extrait de ma liste de mots-clés pour Contenu Magnétique :

Liste de mots-clés : exemple du blog contenu magnétique

Où retrouver sa liste de mots-clé dans Ubersuggest ?

Pour retrouver cette liste, il te suffira de :

  1. te connecter à Ubersuggest ;
  2. cliquer sur l’icône Tableau de bord à gauche de l’écran ;
  3. cliquer sur voir plus dans la colonne MOTS-CLÉS SUIVIS.

Ce qu’il faut retenir pour créer la liste de mots-clés parfaite pour ton blog

  1. Privilégie les mots-clés de longue traîne. Ils sont composés d’au moins trois mots et permettent de générer du trafic plus qualifié.
  2. Recherche des mots-clés fréquemment recherchés par ton audience. Pas des mots-clés recherchés par n’importe qui. 
  3. Espionne tes concurrents, grâce à Ubersuggest. Consulte et adopte les mots-clés qui fonctionnent pour eux.
  4. Choisis les meilleurs mots-clés grâce à ma méthode PerFaVoRe™.
  5. Utilise Ubersuggest pour bénéficier, automatiquement et gratuitement, d’un suivi de ton positionnement sur les 25 meilleurs mots-clés de ta liste.

Prochaines étapes :

  1. crée ton calendrier éditorial et programme un article de blog pour chaque mot-clé de ta liste ;
  2. rédige ton premier article SEO-Friendly.

👉 Cet article t’as été utile ? Je serai ravie d’en discuter avec toi en commentaire. C’est juste dessous ça

Articles complémentaires

Cet article mérite d'être partagé, non ? 😊

As-tu envie de réagir à cet article ? As-tu des questions ?

  • Merci beaucoup pour cet article extrêmement clair et complet!
    Ça en fait du travail mais je suis motivée! J
    e me rends compte que je prenais les choses à l’envers, il va être temps de tout remettre dans l’ordre!
    Merci pour ces précieux conseils!

    • Coucou Marie-Anne,

      Alors surtout ne te blâme pas. La majorité des blogueurs (moi compris à mes débuts) font cette erreur. Et c’est justement pour ça que ça me tenait à coeur d’en parler. En replaçant les choses dans le bons sens, tout devient beaucoup plus fluide.

      C’est vraiment la chose à retenir dans cet article : un mot-clé pertinent pour ta cible, qui est recherché est la preuve que le sujet est attendu. Et donc c’est le mot-clé qui te donne l’idée du sujet.

      Bon travail et prends ton temps (j’ai conscience, une fois encore, que c’est beaucoup d’infos). L’article est consultable à tout moment. Plus tard, tu y redécouvriras certainement de nouvelles choses très utiles 😃

  • Merci beaucoup Natacha pour cet article très complet.
    Je suis en train de retravailler sur le référencement de mon site car je n’ai, au bout de deux ans, qu’une trentaine de visites par jours.
    Autant te dire que c’est découragement, particulièrement quand on est passionnée par ce qu’on fait.
    Je vais prendre le temps de relire ton article pour appliquer tes conseils.

    Merci encore !
    Caroline.

    • Coucou Caroline,

      Ne te décourages pas.

      Voici ce que je te conseille de faire :
      1) crée ta liste de mots-clés en suivant scrupuleusement le tuto de cet article,
      2) programme dans un calendrier éditorial un article de blog par mot-clé. Commence par les mots-clés de ta liste dont le volume de recherche est le plus élevé (puisque tu auras déjà sélectionné des mots-clés pertinents et peu concurrentiels grâce à la méthode PerFaVoRe) ;
      3) rédige chaque semaine ton article de blog lié à un mot-clé en suivant la structure exacte que j’enseigne dans mon article Structurer un article de blog SEO-friendly.

      Je peux te garantir qu’en procédant ainsi tu vas constater une augmentation massive de ton trafic. Qualifié, qui plus est. D’autant que cela fait 2 ans que tu travailles sur ton blog et que tu as donc un avantage considérable par rapport à un blog nouveau.

      Cela demande du travail. Mais tu en as déjà fourni beaucoup. Et avec cette méthode, la différence est que le trafic est garanti. Tu verras. Tu vas enfin récolter le fruit de tes efforts. J’ai déjà hâte d’être dans quelques mois quand tu pourras en témoigner ❤️

  • Un grand merci pour cet article super complet qui explique simplement comment choisir ces mots-clés, et tous les petites astuces que tu nous donnes ! Ça va beaucoup m’aider 🙏 J’aurais tout de même une question, quel volume de recherche doit-on viser en tant que nouveau blog?

    • Coucou Lilie.

      Merci pour ce commentaire super positif.

      Alors. Ce que tu dois savoir c’est que le volume de recherche est, en réalité, dépendant d’une niche.

      Aussi, dans certaines niches on trouvera classiquement des mots-clés dont le volume de recherche est très élevé. Dans mon exemple, la niche des étudiants en droit montre que la moyenne oscille autour de 300 à 500 recherches mensuelles.

      Dans ma niche, au contraire, les recherches oscillent davantage autour de 30 à 100. Cela peut paraître peu, mais ce n’est pas important. L’important c’est ta cible. Encore une fois, si tu veux être certaine de vendre une bouteille d’eau, choisis la personne qui meurt de soif. Tu peux exposer ta bouteille devant 10 000 personnes qui viennent de boire 1L d’eau : ce sera un échec. C’est fondamental et pourtant, tellement de peu compris par les blogueurs (et même pas la majorité des référenceurs)…

      Le nombre n’a pas d’importance. La pertinence si.

      En réalisant ma méthode, étape par étape, tu vas te rendre compte du volume recherche moyen dans ta niche. Dès que le volume est à 10 recherches mensuelles : il y a une demande. Donc ne t’arrêtes pas au nombre. Le seul moment où tu dois y prêter attention c’est quand tu obtiens ta liste de mots-clés définitive. Là, mon conseil c’est de choisir de rédiger en priorité les articles liés aux mots-clés dont le volume de recherche est le plus élevé.

      J’espère que cela répond à ta question.

      À bientôt ☺️

  • Merci pour cet article qui apparait comme une oasis au milieu du désert. Je vais essayer d’en faire un cap pour mes futures pérégrinations. En tout cas bravo pour ce travail et merci pour le tuto Ubersuggest.

    • Coucou Marie,

      Je te remercie.

      Ton commentaire est tellement encourageant. J’espère qu’il t’aidera à construire une liste de mots-clés exceptionnels pour ton blog.

  • Cet article est super complet, merci Natacha.

    J’ai bloqué sur cette phrase: Tu dois choisir ton mot-clé AVANT de commencer à rédiger.

    Il va falloir que je change de mentalité…

    • Coucou Manu,

      Merci pour ton retour.

      Eh oui, c’est l’erreur n°1. C’est bien le mot-clé qui te donne une idée de sujet. Car un mot-clé PerFaVoRe c’est la garantie d’un contenu attendu (et qui sera lu).

      On me réponds souvent : “donc en fait je n’écris pas sur ce que je veux”. Oui et non. Tu écris d’abord pour ton audience. Mais logiquement, si tu es passionné par ta niche, tu prends plaisir à écrire sur n’import quel sujet 😀

  • Hello Natacha, merci beaucoup pour cet article. Il explique de façon claire et efficace comment faire une (vraie) bonne liste de mots-clés et je t’en remercie. C’est ce dont j’avais besoin! (Je faisais apparemment partie des bloggeurs dont tu parles ;-p). J’aime beaucoup ton style d’écriture et ta pédagogie, c’est très appréciable et je trouve, pas très courant sur la toile. J’aimerais beaucoup pouvoir échanger avec toi en privé si tu penses cela possible :-). Belle journée à toi et à bientôt.

  • encore un super article !
    j’en apprends un peu plus chaque fois.
    je combine cet article avec ton cahier d’exercices pour me faire un super liste de mots-clés et étoffer mon tableau de bord, mais avec la limitation d’Ubbersuggest sur les recherches, cela prend du temps d’espionner mes concurrents et de rechercher les mots-clés adéquats !

    j’ai mon prochain article à écrire avant septembre, et je me suis interdit de commencer la rédaction tant que je n’avais pas le bon mot-clé, pour inverser mes habitudes !

    • Merci merci Caroline 🥰

      Je suis ravie qu’il te plaise. Oui c’est un focus sur la liste de mots-clés. C’est la partie la plus difficile et j’ai vraiment voulu proposer un pas à pas avec un seul outil pour faciliter la chose.

      😡 Ubersuggest payant ne nous rend pas la tâche facile. J’avais senti venir le truc et j’avais payé directement lorsqu’il y a eu la version premium (c’était 90€ l’année, j’ai économisé 160€ car quelques jours plus tard, ça passait à 249€ 😓).

      Je constate, malheureusement, que plus aucun outil performant n’est gratuit. Ubersuggest était top pour ça. Il combinait performance et gratuité.

      Bref. J’arrête mon “coup de gueule nostalgique” 😂

      En tout cas, bravo à toi. Le mot-clé d’abord. Ce n’est pas facile au début, mais ça va vite devenir un réflexe. 💪🏼

  • Merci beaucoup pour cet article !!!!!

    J’ai une question par rapport aux chiffres :-). Voici trois mots-clés :

    – Organisation repas de la semaine (recherche : 40 – SD 9 – Google allintitle : 693)
    – organisation des repas de la semaine (recherche 20 – SD 7 – Google allintitle : 91)
    – Comment s’organiser pour les repas de la semaine (recherche 10 – SD 5 – Google allintitle : 0)

    J’aurais tendance à choisir le dernier car 0 article trouvé sur google. Qu’en penses-tu ? … 0, ce n’est peut-être pas bon ? ….

    Merci beaucoup pour ta réponse !

    • Coucou Nath !

      Le SEO est subtil 😅…

      Pour faire simple, envisage le “allintitle” comme une jauge :
      1) facile (inférieur à 5000)
      2) moyen (5001 à 10000)
      3) difficile (10001 et +)

      Idem pour la SD :
      1) facile (inférieure à 10)
      2) moyen (11 à 20)
      3) moyen à condition d’avoir un domaine d’autorité qui avoisine les 15/20 minimum (21 à 30)
      4) difficile (31 et +)

      Dès lors,
      tu as 3 mots-clés similaires
      40 – facile – facile
      20 – facile – facile
      10 – facile – facile

      Tu vois où je veux en venir 😉
      Si tu visualises la chose ainsi, la réponse est assez claire : les mots-clés sont équivalents en terme de FAisabilité. Ils passent tous le filtre n°2 (FA) avec brio. Autant te diriger alors, vers celui qui a le volume de recherche le plus élevé (filtre n°3).

      J’espère que c’est plus clair 🙏🏻

  • J’ai encore une question 🙂
    Qu’en est-il des prépositions, articles (la, le, du, avec…)
    Par exemple, est-ce qu’il est mieux de noter comme mots-clé “effet du sucre sur le comportement” ou “effet sucre comportement” ?

    Merci beaucoup pour ta réponse !

    • Coucou Nath.

      Bonne question.

      Prenons l’exemple de cet article. Le mot-clé est “liste de mots-clés”.

      Pour vérifier mon SEO avec Yoast SEO, je choisi donc d’utiliser “liste de mots-clés” comme requête principale.
      Pour l’URL de mon article, j’ai choisi liste-de-mots-cles. Mais j’aurai pu également choisir liste-mots-cles. Certains préfère cette technique. En effet Google ne tient pas compte des articles / prépositions. D’ailleurs, il comprend aussi que des expressions comme X rasions de / X étapes pour / X façons de etc., ne constituent pas le mot-clé principal. Aussi, j’aurai pu mettre un titre comme 3 façons de créer une liste de mots-clés (si j’avais choisi le mot-clé : créer une liste de mots-clés par exemple). Et, en URL j’aurai pu mettre creer-liste-mots-cles plutôt que creer-une-liste-de-mots-cles. En général, je mets les articles quand ce n’est pas trop long, et je les enlève si le mot-clé en lui même est déjà composé de 4 mots ou plus.

      Mais ça, c’est ma façon de faire 😉

  • Bonjour Natacha,
    Félicitations pour ton article clair, complet et très efficace. La formation en rédaction web que j’ai payé quelques milliers d’euros est loin de fournir des informations aussi accessibles et qualitatives… Bref!
    Merci beaucoup! A bientôt, je cours mettre en pratique tes conseils avisés.

    • Coucou Nabila,

      Ton commentaire me comble de joie. Je suis toujours aussi agréablement surprise de lire des retours pareils. Car c’est l’essence même du blogging. Créer du contenu pédagogique et utile. Alors merci d’avoir pris le temps de faire un retour aussi agréable sur mon travail.

      Je te souhaite une belle réussite en ligne.

  • Article une nouvelle fois incroyable !! Merci Natacha pour la richesse de tes contenus. En plus celui là tombe à un très bon moment pour moi versus des remises en question stratégiques… De quoi faire des choix avec un peu plus de certitudes. Merciiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii

  • Merci Natacha, toujours au top comme d’habitude. Grâce à toi et à tes articles lumineux, j’ai enfin compris ! Cet article est le plus complet et le plus clair que j’aie lu sur ce sujet. Merci pour tout ça.

    • Merci Sylvie. Quand je vois la qualité de ton écriture, je suis on ne peut plus touchée par ton commentaire. Je me souviens, lorsque j’ai débuté, je peinais à trouver des mots-clés pertinents. Et ce, malgré le suivi de formations onéreuses. J’ai mis du temps à trouver ma propre méthode. Et cela me fait tellement plaisir de la partager et d’éviter à mes lecteurs une grosse perte de temps. Donc merci infiniment pour ton retour.

    • Merci infiniment. C’est vraiment le but : apporter de la valeur. Et rien n’est plus gratifiant que lorsqu’un lecteur me dit que c’est le cas. Alors encore merci à toi Kevin 🙏

  • {"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}
    >